Aperçu de l’industrie touristique

L’industrie touristique au Québec génère 320 000 emplois directs et indirects, répartis dans 29 000 entreprises. « C’est l’un des secteurs d’activité économique qui connaît la plus forte croissance en ce qui concerne la création d’emplois à travers le monde. »1

L’ESG UQAM étant la seule université à offrir un baccalauréat spécialisé dans le domaine du tourisme et de l’hôtellerie, il n’existe pas de statistiques provinciales sur les perspectives professionnelles universitaires dans le secteur. Cela dit, selon l’enquête Relance de l’UQAM auprès de ses bacheliers, 96,6 % des diplômés des promotions de 1999 à 2004 en gestion du tourisme et de l’hôtellerie occupaient un emploi à temps complet suite à leurs études. De ces travailleurs, 75 % jugeaient que leur emploi était « tout à fait ou assez en lien » avec leurs études de baccalauréat.

La majorité de ces diplômés – soit 53,2 % des diplômés du profil gestion hôtelière et restauration et 74,5 % des diplômés du profil tourisme – occupaient des postes de professionnels, de cadres, de directeurs ou de gestionnaires (les autres se disaient membres du « personnel administratif »). Ces statistiques confirment une des remarques du Conseil québécois des ressources humaines en tourisme (CQRHT), à savoir qu’un diplôme universitaire aide à accéder plus rapidement à des postes de direction et de supervision dans les domaines du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, mais qu’il faut souvent accumuler d’abord (ou au cours des stages par exemple) une expérience professionnelle pratique dans le milieu. Selon la direction du programme, le milieu recèle plusieurs occasions, mais il faut prendre le temps d’asseoir sa crédibilité et son expertise. Notons que les salaires augmentent significativement après quelques années d’expérience dans le milieu.

Le secteur du tourisme au Québec a bénéficié de la diversification des activités sportives, culturelles et touristiques offertes. L’augmentation du nombre de Québécois prenant leurs vacances dans la province représente également un élément favorable pour l’industrie.2

  1. (Source : Diagnostic des ressources humaines en tourisme)
  2. (Source : Guide d’information : domaine de la gestion du tourisme et de l’hôtellerie, Centre de gestion de carrière ESG UQAM).

École des sciences de la gestion

Reconnue pour la qualité de son enseignement pratique, l’excellence de sa recherche appliquée et sa présence internationale, l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) affirme son leadership par une vision audacieuse et porteuse d’avenir.

Coordonnées

École des sciences de la gestion
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 3X2