Salaires et statistiques

Dans l’industrie touristique, la rémunération peut varier beaucoup d’une organisation à l’autre en fonction de facteurs relatifs à la personne (expérience de travail, scolarisation et formation, etc.) et à l’entreprise (taille, localisation, niveau de qualité, appartenance à une chaîne, saisonnalité des opérations, etc.). Voici donc des statistiques sur quelques-uns des professions accessibles aux diplômés.

Profession Emploi estimé 1 Revenu annuel 2 Perspectives
Agent aux achats 13 000 48 000 $ Favorables
Directeur de la restauration et des services alimentaires 21 000 30 000 $ Acceptables
Directeur des achats 2 500 77 000 $ Acceptables
Directeur des services d’hébergement 5 000 38 000 $ Acceptables
Directeur des ventes, du marketing et de la publicité 27 000 76 000 $ Favorables
Planificateur de congrès et d’événements 3 500 42 000 $ Restreintes

 
(Source : Le marché du travail au Québec – Perspectives professionnelles 2008-2013, pp. 9,11 et 13)
1. Emploi estimé en 2008
2. Revenu annuel moyen d’emploi à temps plein en 2005
 

Profession Salaire minimum* Salaire maximum*
Classificateur d’établissements touristiques
Consultant en tourisme
33 000 $ – 37 999 $
33 000 $ – 37 999 $
65 000 $ – 74 999 $
65 000 $ – 74 999 $
Conseiller en voyages en chef 24 000 $ – 27 999 $ 38 000 $ – 42 999 $
Forfaitiste 24 000 $ – 27 999 $ 48 000 $ – 52 999 $
Gestionnaire d’entreprise touristique 28 000 $ – 32 999 $ 100 000 $ – 124 999 $
Inspecteur d’établissements hôteliers et touristiques 28 000 $ – 32 999 $ 43 000 $ – 47 999 $
Directeur général d’un établissement hôtelier 28 000 $ – 32 999 $ 125 000 $ – 400 000 $

 
(Source : Repères)
* Calculé sur le salaire moyen annuel en 2003 (gestionnaire d’entreprise touristique), en 2006 (directeur général d’un établissement hôtelier), en 2008 et en 2009 (inspecteur d’établissements hôteliers et touristiques).
 

Saviez-vous que…
  • Pour remplacer les personnes nouvellement retraitées et soutenir la croissance prévue de l’emploi, plus de 1,3 million de personnes devront faire leur entrée sur le marché du travail entre 2008 et 2017. C’est donc dire qu’il faudra remplacer, en dix ans, plus du quart (26 %) de la main-d’œuvre actuellement en emploi;
    (Le marché du travail au Québec – Perspectives à long terme 2008-2017, p.24)
  • Les groupes les plus scolarisés ont bénéficié de la plus forte croissance de l’emploi au cours des vingt dernières années. Le taux de chômage des personnes ayant moins de neuf ans de scolarité s’élevait, en 2007, à 16,1 %, alors qu’il était de seulement 3,6 % chez les titulaires d’un diplôme universitaire;
    (Les chiffres clés, p. 18)
  • Les diplômés universitaires jouissent normalement d’une plus grande mobilité professionnelle, d’un meilleur salaire et d’une plus grande stabilité d’emploi, et sont appelés à avoir plus de responsabilités, plus de pouvoir de décision et d’autonomie;
  • Dans le grand secteur des sciences de l’administration, les perspectives d’emploi des bacheliers universitaires sont parmi les meilleures au Québec, avec un taux moyen d’emploi de 84,5 %;
    (Enquêtes Relance du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec)
  • Le Centre de gestion de carrière ESG UQAM s’est donné comme mission d’outiller le plus grand nombre de ses membres étudiants et diplômés de l’ESG UQAM en vue de faciliter leur insertion sur le marché du travail. Il tend également à devenir un partenaire privilégié, voire une référence, pour toute entreprise, privée, publique ou institutionnelle désirant combler des besoins en matière de recrutement dans le domaine de la gestion;
  • « Bien que Montréal et Québec soient, sans contredit, des centres d’attraction majeurs, l’importance de l’industrie du tourisme dans les régions périphériques est grande, puisqu’elle représente environ la moitié des entreprises de l’industrie. »
    (Diagnostic des ressources humaines en tourisme, p.24)

École des sciences de la gestion

Reconnue pour la qualité de son enseignement pratique, l’excellence de sa recherche appliquée et sa présence internationale, l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) affirme son leadership par une vision audacieuse et porteuse d’avenir.

Coordonnées

École des sciences de la gestion
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 3X2